jeudi 6 décembre 2012

Les réfugiés du nucléaire & En confinement

Pour inaugurer la rubrique ☢ Japon, j'ai choisi de vous (re) présenter ces deux documentaires de Ian Thomas Ash, dont j'ai réalisé le sous-titrage Français.
Ces vidéos ne se trouvent que sur la chaîne YouTube de leur auteur, selon sa volonté. _______________________________________________________________________________


(17'55'' En st Fr) - Télécharger la vidéo (189 Mo)

Les réfugiés du nucléaire : les habitants du village d'Iitate...
«Les réfugiés nucléaires, les habitants du village de Iitate, un an plus tard"
(2012 / Japon / 18 minutes)

Producteur / caméra Koji Fujita 藤田 浩 二
Directeur / rédacteur en chef Ian Thomas Ash

HISTOIRE: En mai 2011, deux mois après la catastrophe nucléaire de Fukushima, tout le village de Iitate a été évacué. Ce documentaire combine des entretiens avec les villageois comme ils se préparent pour l'évacuation, ainsi que des images du village tourné un an après l'évacuation.  

CONTEXTE: Depuis deux mois après la catastrophe nucléaire de Fukushima, les habitants de Iitate Village, à 40 km de la centrale nucléaire endommagée, ont été exposés à des niveaux élevés de rayonnement dû à la direction du vent. Le village était en dehors de la zone d'évacuation officielle (20 km de la centrale) et les villageois n'ont pas été mis sous les ordres de rester à l'intérieur (comme la zone de 20-30 km de la centrale). En conséquence, les villageois et leurs enfants, restés dans Iitate jusqu'à ce que le gouvernement a finalement ordonné d'évacuer deux mois après la débâcle.
_______________________________________________________________________________

"En confinement", partie 1
(Note : l'auteur a maintenant interdit l'accès à cette vidéo en la passant en statut "privé")
En plus de filmer dans le village de Iitate le mois dernier (voir: "Les réfugiés du nucléaire") J'ai aussi passé une semaine à Minamisoma à documenter les événements en cours là-bas, 15 mois après la catastrophe nucléaire. La partie 1 débute avec les habitants de Minamisoma, préfecture de Fukushima, se souvenant des victimes du tsunami quinze mois après la catastrophe du 11 Mars.
J'ai ensuite visité l'ancienne frontière de la zone d'exclusion de 20 km où je suis interrogé par un officier de police. Plus tard, les citoyens de Minamisoma me font part des combats personnels auxquels ils doivent encore faire face. C'est cette dernière partie, où un groupe de jeunes se réunissent et parlent de certaines des situations qu'ils traversent, qui était le plus inquiétant pour moi. Jusqu'à présent, je n'ai pas vraiment eu la chance de parler avec des gens d'une vingtaine d'années, en particulier les femmes, car beaucoup d'entre eux avaient été évacués, et ceux qui restaient n'étaient pas disposés à parler de la difficile décision qu'ils avaient prise de rester.
Ce que j'ai trouvé le plus choquant, c'est les pensées et les actes de ces femmes, étant donné le manque d'informations du gouvernement central au sujet de leur sécurité. C'est vraiment inquiétant.

~ ☢ ~


(06'43'' En st Fr) - Télécharger la vidéo (106 Mo)

"En confinement", partie 2
Quand j'étais à Minamisoma le mois dernier pour le tournage de cette série, j'ai entendu dire que membre de la Diète Nationale (Parelement) Shinjiro Koizumi (fils de l'ancien Premier Ministre Japonais Koizumi) était en ville pour procéder à une inspection de la zone d'évacuation. Il a également visité quelques magasins temporaires mis en place pour les personnes évacuées de la catastrophe du 11 Mars.
Je suis allé là-bas pour le rencontrer et l' interviewer. Je l'ai alors senti afficher un comportement douteux envers les victimes, je suis donc allé ensuite interviewer la femme évacuée qui a été choisie pour donner des fleurs à Koizumi lors de sa visite, et a fait les frais de sa marque d'humour, pour lui demander ce qu'elle pensait de sa visite. A la fin de la partie 2, Hiroshi, que certains d'entre vous peuvent reconnaître des documentaires filmés dans Minamisoma l'an dernier, se prépare à me conduire dans la zone d'évacuation de 10 km.

~ ☢ ~


(08'38'' En st Fr) - Télécharger la vidéo (123 Mo)

"En confinement", partie 3
Hiroshi conduit Ian à Odaka, la partie la plus au sud de Minamisoma qui est située entre 10 et 20 km de la centrale nucléaire endommagée de Fukushima. Après la crise nucléaire Odaka a été évacuée et est devenue une partie de la zone d'exclusion, et puisque l'accès n'a été que récemment autorisé, une grande partie des destructions reste exactement comme elles étaient après le séisme et le tsunami.
Ian parle avec un résident d'Odaka sur l'état actuel d'incertitudes dans lequel ils se trouvent et leurs craintes pour l'avenir. Plus tard, sur le chemin de la zone d'exclusion, à seulement 10 km de la centrale nucléaire, Ian rencontre une femme et son père, qui sont également en route pour la zone interdite afin de visiter leur maison pour la première fois depuis la catastrophe.

~ ☢ ~


(06'48'' En st Fr) - Télécharger la vidéo (109 Mo)

"En confinement", partie 4
Cette partie 4 a suscité beaucoup de commentaires - à la plupart desquels je me suis efforcé de répondre - et il est intéressant de voir à quel point cette partie a été reçue différemment.
Ian et Hiroshi entrent dans la zone d'exclusion, à 10km de la centrale nucléaire endommagée de Fukushima. Après avoir voyagé sur la côte ravagée par le tsunami, ils passent par le centre-ville de Namie, qui a été gravement endommagée par le tremblement de terre. Après être sorti de la voiture pour mesurer les niveaux de rayonnement, ils sont arrêtés par une patrouille de police et interrogés. Enfin, après avoir rencontré un troupeau de vaches qui errent librement dans la zone d'exclusion, l'équipe du film se dirige sans le savoir directement vers un point chaud de radioactivité (hotspot).
NOTE: Les mesures de rayonnement sont en millirems par heure (mR/h).
1 mR/h est égal à 10 microsieverts par heure (microSv/h). La lecture la plus élevée dans le film à 500 mR/h est égale à 5.000 microSv/h.

~ ☢ ~

"En confinement", partie 5
(Note : l'auteur a maintenant interdit l'accès à cette vidéo en la passant en statut "privé")
Après leur retour de la zone d'exclusion, l'équipe se rend à un site de contrôle pour mesurer l'exposition aux rayonnements. Plus tard, Ian se rend dans une école maternelle située juste à l'extérieur de la zone radioactive de 30 km, où la directrice lui confie ses craintes pour l'avenir des enfants. Enfin, les enfants vont jouer dehors, mais le réalisme de leur conversation devient vite choquant.
Caméra: Ian Thomas Ash / Koji Fujita
_______________________________________________________________________________

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

—————————————————————————————————————————————————— Kna60 sur YouTube

—————————————————————————————————————————————————— Kna60 sur Dailymotion

—————————————————————————————————————————————————— Kna60 sur Vimeo

Fukushima - Que savaient-ils et quand ? - A. Gundersen 11.03.13 from Kna60 on Vimeo.